11.12.06

une semaine, le bilan

Et bien l'Inde, c'est chaud. Pas tellement pour le climat, en fait. Il fait tres beau temps et oui, c'est tropical, humide mais supportable. Non, c'est chaud a d'autres niveaux. C'est pas non plus question de pauvrete, le Kerala, par exemple, ca n'est pas du tout pauvre, on ne voit pas d'enfants des rues, ou autres mendiants a chaque coin de rue.
Non, c'est question, pour moi en tous les cas de cafards, de bestiloes qui volent, d'angoisse le soir, de volonte pour le kalari, de rats, de je ne sais quoi, ah si je sais, de peurs. Voila, l'histoire, en Inde comme ailleurs, y a pas besoin non plus d'aler en Inde pour se rendre compte qu'on est un flippe, mais l'histoire c'est que nous sommes des flippes. Oui je me permets de parler au pluriel, car il est evident que nous sommes tous victimes de nos peurs, au point de perdre plein de choses de la vie. Et en Europe, on nous eduque comme cela. y a rien qu'a voir les vaccins, la grippe aviaire, le palu. Alors qu'en Inde, y a pas de palu. Y en a pas. ou a deux ou trois endroits tres precis. Alors biensur, le docteur dit, l'Inde c'est une zone 2. Donc tu manges savarine pendant trois mois. Bref.
Pour en savoir plus, lire L'audace de vivre d'Arnaud Desjardins. C'est un peu la grosse claque. Mais bon, ca vaut le coup, je crois.

Bref, parlons tourisme. Hier j'ai ete faire un tour a la playa, a Allapuzha. Bon c'est pas a riviera hein, c'est vachement mieux. Ah ca y a personne, ni sur le sable ni dans l'eau. Ici y a pas la culture plage comme on peut voir par chez nous. Les femmes ne se decouvrent jamais, les indiens en general ne nagent pas... Alors la plage este deserte. Le trajet, trop marrant, en bus, depuis Puthuppally jusqu'a Chagannaserry, et de la jusqu'a Allappuzha. Quand on est sur les routes et qu'on voit ces gros bus, on se dit que dedans ce doit etre le festival de vomis... mais une fois dedans, on se rends compte que non, que ca a un cote bercant bien sympa. Et si le conducteur met la radio, c'est encore mieux.
Voili, voila en gros.
Etre seule, se retrouver face a soi, juste en face de ses peurs, je me repete, de sa volonte... Que viaje madre mia !

Besos :)

2 comentarios:

CHAIN SAW MAG dijo...

Namaste Belle !
j'ai aussi crée un blog depuis que je suis allée voir le tien...
et puis ça me permet de te suivre pas à pas tout ça !

c'est cool !
bon bien entendu j'imagine tu tripes et puis tu flippes car oui tous ces insectes, les machins qui volent...
C EST LA FOLIE !
justement pour ma part, je quitte ma cambrousse car j'en ai plein le cul des mouches et des bouseux !
trop nase pr être très spirituelle.
en tout cas, je pense bien à toi au milieu des trucs volants... et puis j'imagine que ça va te faire du bien tout ça.

en tout cas, profites-en et puis je te fais un bisou.
Take care.

mag

Laeti dijo...

Maaaaaaaagggggggooooooo
pero que fuerte !
ca me fait trop plaise...

Ben oui, toi qui me connais... beh ouais, c'est auch ma poule. enfin, la le plan insecte c'est plus ou moins fini, mais je suis pas rassurree de bouger toute seule, j'ai pas envie de me retrouver face a un rat dans un train ou quoi...
et le kalary, mon dieu, je sais pas ce qui m'a pris, enfin, c'etait une excuse, un pretexte, mais voilaaaa, c'est auch aussi.

Bien, je continuerai a raconter ma vie par ici, je saute a ton blog DIRECT...

besitos muchos
:)